.

"Tu es toi, tu vis, tu possèdes un corps, un esprit, tu as une maison, elle est ton toit, elle te protège. Tu vis dans ton quartier, ta ville, elle te nourrie, te fournis un travail. Tu vis dans ton pays, il est ton peuple, il te guide, il te soumets à tes conditions de vie. Tu vis sur ta planète, tu respire son air, tu manges ce qu'elle te donne, elle te fait vivre. Tu vis prés de ton étoile, elle te donne de la lumière, de la chaleur, elle te fait vivre. Tu vis dans ton système planétaire, avec ses planètes et ses lunes qui sont nées pour te faire vivre. Tu vis dans ta galaxie qui s'est formées il y a des milliards d'années. Tu vis dans ton Univers, il t'a donné ton étoile, ta planète, ton chez toi. Ne le néglige pas. S'il existe, c'est pour toi, car il fait parti de toi. Il est en toi, comme ton être, ton esprit, il est partout, comme toi, tu fais parti de lui."

L'espèce humaine ?


INTRODUCTION

Depuis la nuit des temps, l'ordre de la nature a présidé à l'évolution de l'espèce humaine, néanmoins, depuis plus d'un siècle, le matérialisme a cru bon d'imposer sa philosophie rationaliste et athée, limitée au monde visible de la matière, qui remet en cause les fondements de la civilisation et rejette l'inexplicable, l'insaisissable, c'est à dire le spirituel. Coupé de ses racines et, paradoxalement,  isolé dans une foule sans cesse plus dense et plus anonyme, l'homme se retrouve totalement conditionné par les « normes » de notre société de consommation, partagé entre son travail, les transports et le sommeil, et ses rares loisirs accaparés par les médias, télévision, radio et journaux manipulant l'information et le coupant du monde réel. L'homme est le produit de son milieu, de l'éducation qu'il a reçue, des habitudes et des pensées de la société dont il fait partie. Il obéit aveuglement aux lois que le pouvoir lui impose, aux normes d'une morale que la société a faites siennes. Pour penser « juste » de nos jours, il faut penser comme les autres, même si les autres sont loin d'être des modèles du genre. Entrer dans le « moule », s'identifier aux « normes » est le but, avoué ou non, de la plus grande partie de l'humanité.

UN REVEIL DIFFICILE

Heureusement, de plus en plus nombreux sont ceux qui s'éveillent et prennent conscience qu'ils doivent se révolter et sortir de la torpeur qui les environne sur le plan spirituel. Mais le manque de personnalité profonde de l'homme moderne n'a rien de commun avec l'individualisme qui prime sur tout. Les valeurs actuelles sont purement individualistes. Le but suprême de ceux qui ont de l'ambition se limite à être reconnu, remarqué, sans essayer pour cela d'être remarquable. Le fil de notre histoire regorge d'exemples de situations ou l'homme « marginal »se démarquait des autres, créant sa petite « révolution ». De nos jours, nous sommes malades de notre narcissisme et dans notre société actuelle chacun, trop occupé par lui-même, n'a plus le temps de s'occuper de l'autre, oubliant trop souvent que nous ne sommes pas des individus isolés mais une partie de l'espèce humaine, qui est elle-même une partie du cosmos.

ET LA SCIENCE DANS TOUT CA ?

La science, si longtemps sûre d'elle, stagne au niveau de la plus basse réalité, dédaignant tout ce qui la dépasse, tout ce qu'elle ne peut expliquer matériellement. Les scientifiques matérialistes portent une grande part de responsabilités dans notre monde actuel. Au cours du 19ème siècle, ils ont commencé à considérer le monde comme une machine animée par un mouvement perpétuel d'une manière entièrement déterministe. La notion de Dieu n'était plus nécessaire pour comprendre et expliquer le monde. L'univers était devenu matière inerte, soumise à des lois aveugles et immuables. Nous n'en sommes qu'un maillon dans l'évolution du cosmos et, sans doute, nous n'en sommes qu'au début de l'évolution de l'homme dans l'univers.

NOTRE PLACE DANS L'UNIVERS

L'astronomie a détrôné l'homme de la place qu'il croyait occuper au centre de l'univers, alors qu'il n'est qu'un représentant de milliers d'êtres vivants. C'est la pensée qui doit lui permettre d'améliorer sa condition présente pour parvenir à un degré plus élevé de conscience. D'après le philosophe indien Sri Aurobindo, l'homme tel que nous le connaissons aujourd'hui n'est que l'ébauche de celui qu'il sera un jour. Plus pensant donc, plus spirituel. L'univers est en train de naître. Les hommes ne se trouvent donc pas au centre d'un cosmos achevé, mais il participe à un processus de cosmogénèse.

CONCLUSION

L'homme évolue en même temps que l'univers et l'évolution de son esprit se fait à travers la matière qui l'enchaîne, l'alourdit, le paralyse parfois, le mène à la mort de son corps, mais lui fait connaître des bonheurs exaltants : la beauté, les plaisirs des sens, les sons harmonieux, les odeurs, toutes les joies que la matière lui procure. Comme déjà pris pour référence dans certains de mes autres articles, Stephen Hawkings est incontestablement l'un des plus célèbre scientifiques depuis Albert Einstein car il est mondialement connu pour ses contributions dans les domaines de la cosmologie et de la physique quantique. Pour lui, l'évolution de notre univers n'est certainement pas un hasard. Il existait infiniment peu de chance pour que se développe la structure cosmologique telle que nous la connaissons. Elle doit donc répondre à un but dont notre existence même fait partie. Mais que représente au juste le phénomène humain ? Selon le biologiste anglais Julian Huxley, l'homme est encore dans son enfance par rapport à son évolution. Il doit devenir ultra-humain. Nous entrons donc dans une nouvelle ère où l'homme devra retrouver la réalité ultime de sa vie et de sa propre âme afin qu'il devienne "quelque chose d'autre que l'homme".


Version PDF de cet article : 

2 commentaires:

  1. Ce site est absolument grandiose, je ne pensais pas tomber sur quelque chose d'aussi proche de moi sur internet, quelqu'un qui pense en grande partie comme moi. Cela fait du bien, réellement. Merci

    RépondreSupprimer
  2. Je vous remercie pour votre enthousiasme. Ce site a pour vocation de regrouper, justement, les différentes personnes qui possèdent des modes de pensées similaires sur notre existences et les événements qui s'y rattachent. Je suis heureux de voir que de nombreuses personnes s'intéressent aussi particulièrement dans cet ordre : au paranormal, à notre vision de l'existence, au pouvoir de l'esprit sur la matière, à notre vision de la science et à notre vision de la réalité.

    Peu de personnes dans mon entourage proche partagent ces mêmes idées, avis et convictions que moi. C'est pourquoi, dans un esprit de "quête", je me retrouve à rechercher, tout comme vous, un "cercle" de personnes ayant les mêmes jugements et points de vue. C'est pourquoi je vous invite à donner vos avis sur les différents articles de ce site qui, je l'espère, saura vous captiver...

    RépondreSupprimer